2 mars 2021

Aider votre enfant à étudier dans son style d’apprentissage

Par Nancy Laforest

Découvrez comment aider votre enfant à étudier en parlant son langage (Vakog) ?

Vous désirez faire le test pour trouver votre dominance (VAKOG)?

suivez ce lien

Si vous désirez rendre vos communications faciles et optimales avec vos enfants et votre entourage, je vous suggère de leur parler dans leur mode préféré!

Pour ce qui est de l’apprentissage de votre enfant, je crois que ces quelques trucs et observations vous seront très utiles.

Pour l’enfant à prédominance visuelle, comme il accorde une grande importance à ce qu’il voit, soit à votre expression et votre non verbal, soyez très attentifs à ne pas lui donner des signaux qui diminueraient son estime et le décourageraient ( exemples soupirer, tourner les yeux en l’air ou perdre patience quand il fait une erreur ou qu’il vous montre qu’il n’a pas compris).

  • Il a besoin d’être regardé lors de vos échanges et il vous dira souvent « Regarde-moi quand je te parle! ».
  • Il est très facile pour lui de se faire des films dans sa tête et de se créer des images alors profitez-en pour l’aider à étudier dans sa force.
  • Quand il lit ou qu’il doit apprendre quelque chose par cœur, aidez-le à se faire une image de ce qu’il lit ou apprend pour que lors de son contrôle, ce soit facile pour lui d’aller chercher cette image au lieu de chaque détail.
  • Il aime bien analyser et il apprécie les explications concrètes et précises.
  • Dans l’étude des mots de vocabulaire, il n’a souvent qu’à les regarder afin de les mémoriser.
  • Pour ce qui est des tables de mathématiques, c’est un peu la même chose. Demandez-lui de les mémoriser tout en les regardant. Vous pourriez ensuite lui demander de compléter l’équation que vous avez commencé à écrire sur une feuille de papier ou un tableau, au lieu de le faire à l’oral. Une genre de dictée trouée.

Pour l’enfant à prédominance auditive, le message passera peu importe votre expression. Il va plus s’attarder au contenu qu’à la façon dont vous allez vous adresser à lui. Avec lui, expliquer les choses est parfait, inutile de lui faire un dessin!

  • Il comprend vite et  et vous demandera souvent d’en venir au fait et d’abréger car ça fait longtemps qu’il a compris. Il s’ennuiera un peu à l’école si son groupe est plus lent à comprendre car l’enseignant devra répéter plusieurs fois. Souvent, il aura compris la première fois.
  • Si vous lui demandez des mots de vocabulaire ou des tables de mathématiques, faites-le à l’oral. Demandez-lui oralement et il vous répondra.
  • Gardez en tête que ce n’est pas parce qu’il ne vous regarde pas qu’il ne vous écoute pas. Il pourrait même avoir tendance à regarder dans le vide afin de mieux vous écouter.
  • Si vous l’aidez à étudier, utilisez des phrases drôles qu’il pourra se remémorer lors de ses contrôles (mnémotechniques). Soyez créatifs et utilisez l’humour, c’est toujours gagnant!

Pour l’enfant à prédominance kinesthésique, comme il est très sensible, il le sera aussi au ton et à l’intensité que vous utiliserez ainsi qu’à l’ambiance qui régnera lors des période d’étude avec lui.

  • Si vous êtes en colère parce que vous n’avez pas passé une bonne journée et que vous sentez que vous êtes impatient, je vous suggère de remettre la période d’étude à plus tard.
  • Il préférera que vous soyez près de lui et vous aurez l’impression que vous le perdez si vous parlez trop vite.
  • Il apprendra plus facilement si vous le laisser bouger durant l’étude. Permettez-lui de marcher autour de la table pendant qu’il vous épelle ses mots de vocabulaire par exemple (mais ne le regardez pas trop sans quoi vous pourriez avoir des étourdissements!),
  • Il aimera expérimenter ce qu’il apprend. Toutefois, si vous le pouviez, vous pourriez faire avec lui un petit projet qui lui expliquerait ce qu’il vient d’apprendre. Ce serait une façon optimale pour lui d’intégrer les notions apprises. Les écoles alternatives sont souvent conseillées car elles fonctionnent par projets.
  • Si vous vouliez l’aider à apprendre ses mots de vocabulaire, vous pourriez privilégier les lettres de « scrabble » par exemple afin qu’il puisse les manipuler. En fait, faites-le bouger dans ce qu’il préfère, que ce soit en tirant sur les réponses avec ses balles « Nerf » ou avec un ballon ou que ce soit en écrivant avec des craies de trottoir dans votre entrée. Tout ce qui le mettra en mouvement augmentera son apprentissage. Encore une fois, soyez créatifs!
  • Il aura besoin de pauses fréquentes donc si possible, compartimentez la période d’étude et de jeux en petits segments.
  • Vous pouvez aussi essayer de lui faire manipuler un objet tout en étudiant, ce qui pourrait l’aider à se concentrer.

En conclusion, essayer d’aider votre enfant en « parlant son langage » pourra vous paraître plus énergivore, et en effet ça l’est! Par contre je peux vous garantir que ce sera très payant à long terme.

Vous aimeriez en apprendre plus sur le métier de parents! 🙂

Cliquez ici