Qu’est-ce qui m’a amené à travailler avec les ados

Laissez-moi me présenter…

Voici ma famille!

Vous devinez bien que je suis la petite blonde à droite!

 

  

Tout d’abord vous devez savoir que quand j’étais jeune, je ne me sentais pas à ma place et j’avais l’impression de venir d’une autre planète. Je me souviens même avoir demandé à mon père si j’étais adoptée!

J’avais l’impression que personne ne comprenait ma façon de penser et d’aborder la vie. Je passais mes journées dans ma chambre à lire et à dessiner. Je me rappelle que j’avais un livre sur la psychologie et ça me fascinait! Aujourd’hui quand j’y pense, je peux comprendre mes parents de vouloir que je sorte de ma caverne… si confortable 🙂

J’étais du genre timide, anxieuse, et introvertie. Mers parents m’ont fait consulter un psychologue parce que je perdais connaissance un peu partout et ils croyaient que j’avais un problème de santé (avec raison!). Mais avec du recul, je sais maintenant que j’étais très anxieuse, mais ce n’était pas la mode dans ce temps-là! Ça vous donne une idée de mon âge haha!!! Je n’osais pas m’exprimer par peur de décevoir ou de devoir être confrontée. Je détestais les chicanes et j’aurais vendue ma mère pour ne pas me confronter à quelqu’un 🙂

Mes parents ont essayé de me respecter mais ils voyaient que j’étais différente. Ils ont essayé de me faire sortir dans les clubs, de me faire sortir de ma chambre quand il y avait de la visite, etc. Mais mon dieu que j’étais bien avec moi-même, dans mes pensées, dans mon monde. C’était très sécurisant.

Je crois que, par peur que je me fasse rejeté par les autres, mes parents ont essayés de me faire entrer dans le moule pour que ce soit plus facile pour moi… et pour eux! Parce qu’on va se le dire, avoir un enfant différent demande beaucoup d’énergie, d’amour et d’ouverture d’esprit. Alors quand on est fatigués, c’est plus facile d’aller dans ce que l’on connait que vers ce qui est nouveau.

Alors dès mon très jeune âge, j’ai pris la décision de ne plus exprimer mes états d’âme, mes opinions et j’ai décidé de faire ce que je sentais juste et bien pour moi… au grand désarroi de mes parents! Ils me trouvaient têtue et me disaient « de toute façon, tu vas faire à ta tête, comme d’habitude ». Ben oui! C’est comme ça que je me sentais bien et vivante.

En grandissant, je crois que j’ai compris mes parents d’essayer de me faire « fitter » dans le moule. Mon dieu que c’est compliqué et confrontant de s’affirmer et de s’assumer… J’ai donc eu des rechutes fréquentes, mais à chaque fois que j’essayais de me conformer, je n’étais plus heureuse et me demandais c’était quoi le but de la vie et pourquoi je faisais ce que je faisais. Sans motivation, juste pour faire comme tout le monde, ça n’allait pas pour moi.

Tout ça pour finir à être en couple pendant 15 ans, à avoir 2 enfants que j’aime plus que tout et d’essayer tant bien que mal de m’ajuster à ma vie… avec des rechutes 🙂

Donc, parce qu’étant adolescente j’aurais aimé parler à quelqu’un qui comprenait ce que je vivais et qui m’encourageait à être moi-même, à parler et « raisonner » mes parents (joke) et qui aurait pu leur expliquer que j’étais différente et que ce serait bien de respecter ce que j’étais même si ce n’était pas ce qu’ils avaient prévus pour moi ou qu’ils n’étaient pas d’accord. Ça m’aurait grandement aidé.

Aussi parce que mes enfants sont un peu comme leur mère, j’ai dû prêcher par mon exemple, et devenir le genre de parent qui m’aurait permis d’être bien dans ma différence et ma façon de voir la vie. Mes enfants ont aujourd’hui 19 et 20 ans et franchement je suis vraiment fière de ce que j’ai accompli. Notre relation est empreinte de respect, d’écoute et de plaisir. Mais aussi parfois, de larmes, de mise au point et de remise en question pour moi.

C’est pourquoi aujourd’hui ma mission est d’aider les familles qui ont des ados un peu spéciaux. J’aimerais être leur traductrice et les aider à mieux faire passer la communication entre les membres de la famille.

Bref, si en tant que parents vous êtes perdus et que vous ne savez plus par quel bout prendre votre ado, que vous vous êtes réveillé un matin et que votre petit qui écoutait et était obéissant s’est transformé durant la nuit en quelque chose que vous ne reconnaissez plus, que vous pleurez parce que la relation avec votre ado est en train de se briser et ce n’est surtout pas ce vous voulez… Que vous ne savez juste plus comment faire pour vous adapter à cette phase difficile qu’est l’adolescence.

Laissez-moi vous aider dans ce processus… J’ai des outils qui ont très bien fonctionné et que j’aimerais vous partager!